Accéder au contenu principal

Articles

Prochaine rencontre-dédicace à la Balade des Ateliers du 22 au 24 septembre 2017

Prochains rendez-vous : rencontre-dédicace à la 17ème Balade des ateliers de Chantenay, à Nantes, du vendredi 22 septembre au dimanche 24 septembre, de 11h à 20h. Je serais présent à la Brasserie de l'Union, près de la mairie de Chantenay, en compagnie de l'auteure Béatrice Nourry (également membre des Romanciers nantais). Le lieu sera décoré pour l'occasion avec les peintures & installations de l'artiste Christine Morin.


En plus de mon ouvrage Les Temps maudits, j'emmènerai quelques exemplaires des anthologies dans lesquelles j'ai été publié. Polar, science-fiction, fantastique... Il y en aura pour tous les goûts !

L'événement : rencontre-dédicace avec Danny Mienski et Béatrice Nourry

La date : du 22 au 24 septembre 2017
Le lieu : Brasserie de l'Union, 4 boulevard de l'Egalité 44100 Nantes, près de la Mairie de Chantenay, accessible en tram (ligne 1 - Egalité).
Télécharger le plan et le programme complet de la Balade des ateliers 2017
Articles récents

"Les Temps maudits", présélectionné pour le Prix Masterton 2018 !

Présélectionné pour le prix Masterton, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que je suis content, heureux, réjoui, enthousiaste, fier de mon bébé, étonné, anxieux, prudent et reconnaissant à la fois :)
Ça veut dire aussi que des professionnels du monde de l'édition, un jury composé de lecteurs, d'auteurs, d'éditeurs et d'anthologistes, spécialisés dans le domaine du fantastique, ont eu connaissance de mon petit livre, publié chez un éditeur de taille modeste, et qu'ils ont estimé qu'il répondait aux critères pour faire partie du grand concours pour le prix Masterton 2018.
Extrait du règlement : Ce prix, comme la plupart des autres prix littéraires, est une sélection subjective assumée par les membres du jury. Aucune présentation d’initiative extérieure n’est acceptée : seul le jury a les prérogatives de sélection, sans qu’aucun recours ne soit possible contre cette dernière.

Une sélection d'ouvrages a lieu chaque trimestre. Au total, une trentaine d'ouvrage…

Fantastique, romance et réincarnation

S'il fallait résumer Les Temps maudits, mon premier recueil de nouvelles fantastiques, quels seraient les mots clés ?




J'en ai choisi trois : "fantastique, amour et réincarnation", parmi toutes les combinaisons possibles. Ces mots valent pour les trois récits du recueil, même si le dernier mot, "réincarnation" ne prend tout son sens que dans la dernière histoire, qui jette un nouveau regard sur les deux premières...
L'idée d'enchâsser les récits les uns dans les autres eux n'est pas nouvelle. D'autres l'ont fait avant moi : A. E. Van Vogt, dans Les Faunes de l'espace (1950), et surtout Jan Potocki, avec son Manuscrits de la mer de Saragosse (1810). Potocki, dont j'utilise le patronyme pour un personnage dans Le chemin rouge.


Plus récemment, Tristan Garciaa écrit "7", un livre composé de "Sept récits indépendants dont le lecteur découvrira au fil des pages qu’ils sont étroitement liés."



Prochains rendez-vous : r…

Ces histoires m'ont transportée et m'ont fait rêver

Il s'agit d'une phrase recueillie dans une nouvelle critique de mon recueil de nouvelles fantastiques, Les Temps maudits. La bloggeuse d'Egide of books a apprécié les trois textes, ainsi que le lien qui les unit et qui est révélé dans la troisième partie.
" Ces histoires m'ont transportée et m'ont fait rêver."

Parmi les trois nouvelles, elle a préféré la deuxième, "Drapeau blanc", ce qui est très bien, car d'autres ont préféré "Les Lions bleus" ou "Le Chemin rouge".
" Je l'ai bien aimé, car je trouve la rencontre des deux personnages réellement touchante. Nous apprenons à les connaître au fils des pages, et ce qui est plutôt original, c'est qu'on a l'impression d'être dans un film. On nous raconte la rencontre tout à la fin de la nouvelle.Elle m'a fait passer des papillons dans le ventre aux larmes en un rien de temps. On s'attache beaucoup à nos deux tourtereaux qui ne se connaissaient e…

Qui a tué Willy Wolf ?

Il est parfois étrange de voir comment la réalité rejoint la fiction. Lorsque j'avais écrit "Drapeau blanc", le second récit des Temps maudits, je m'étais documenté sur l'ancien pont transbordeur de Nantes. L'histoire se déroule au début du 20ème siècle. Joseph, un ancien légionnaire, tombe amoureux de Carmen, une trapéziste. Ils vont grimper la nuit sur le pont transbordeur. Ce sera le point culminant de l'histoire mais je n'en dis pas plus.



Or, il se trouve qu'en 1925, un certain Willy Wolf, ancien légionnaire lui-même et acrobate, va monter la nuit sur le pont transbordeur pour effectuer un saut périlleux. Il y aura un accident et son corps disparaîtra dans la Loire...



Cette tragédie a marqué les esprits à l'époque. De nombreuses cartes postales ont circulé, représentant Willy Wolf dans son habit d'acrobate à tête de mort (!).  Stéphane Pajot, écrivain, journaliste à Presse Océan et auteur de nombreux livres sur l'histoire de Nante…

Trois nouvelles critiques pour "Les Temps maudits"

Pour l'instant, je croise les doigts, les critiques ne sont pas trop mauvaises...

Un petit tour par la plateforme de critiques de livres Sens critique, le blog Le Bazar de Djé et le site marchand Amazon...
Sur le site de Sens Critique


" Roméo et Juliette sont sans doute connus comme les amants les plus légendaires de l’histoire littéraire. Mais on a beau dire, ils ne se sont jamais aimés que trois jours ! À l’opposé, c’est au fil de quelques quatre mille ans d’Histoire que les héros de Danny Mienski se rencontrent, s’attirent, se perdent, et se retrouvent sous d’autres incarnations (...). "
" Une autre richesse de ces récits réside dans l’alternance des points de vue – masculin, féminin ou encore extérieur – et à la variété des rôles tenus par chacun des personnages (...). ".
" Enfin, la division en trois récits apparemment distincts fait la part belle à la diversité des genres littéraires : la première nouvelle, partie d’une base historique, tourne lente…

Retour sur ma première séance de dédicaces !

C'est un bilan très positif. Ma première dédicace pour Les Temps maudits s'est déroulée le samedi 10 juin à l'Espace culturel du Leclerc Pôle Sud de Basse-Goulaine. C'était une journée très chaude, et beaucoup de Nantais étaient à la plage. De l'aveu de la directrice, c'était une journée moyenne le matin et très très moyenne l'après-midi. Malgré cela, j'ai pu rencontré un bon nombre de personnes... et de futurs lecteurs !


Le stand peut être intimidant. Rencontrer un nouvel auteur aussi, alors c'était à moi de faire le premier pas. A deux exceptions près. En début d'après-midi, j'entends un "bonjour" franc. Je suis en train de noter quelque chose dans mon carnet. Je lève la tête, c'est un enfant de 5 ans... La deuxième, c'est un adolescent touché par la trisomie 21, il me dit "bonjour", me sert la main et me présente à sa mère ! Ah ! Si tout le monde pouvait avoir la trisomie 21, le monde serait plus beau !


A la fin…